Accessibilité - Ajouter aux favoris - Contact  
Accueil
Bulletin municipal
La commune
TARIFS 2017
Vie municipale
Vivre à La Prénessaye
Se détendre
à La Prénessaye
  équipements intercommunaux
  activités sportives
  La forêt de Loudéac
  activités culturelles
Infos Pratiques
Démarches administratives
Mentions légales
DICRIM
Associations
Entreprises/commerces
Agenda
 

 

Mairie de La Prenessaye
2 place de la mairie
22210 La Prénessaye
Tél. : 02 96 25 64 81

 

> activités culturelles

Musée des vieux métiers de La Chèze

Pour tout savoir sur les vieux métiers de l’artisanat breton à travers des animations et des démonstrations.
Comment travaillait le sabotier ? Et le forgeron ? Les réponses se trouvent au musée régional des métiers, qui vous accueille à La Chèze, dans les Côtes-d’Armor et qui œuvre pour la sauvegarde et la valorisation de l'artisanat. Sabotier, cordonnier, charron, forgeron, tisserand, imprimeur, menuisier, ardoisier… Autant de métiers et de savoir-faire aujourd’hui disparu ou transformé à découvrir, comme si vous y étiez dans ce musée pas comme les autres.
Installé dans une ancienne tannerie qui a fermé ses portes en 1930, le musée fait revivre quelques secteurs de l’activité artisanale bretonne à travers une série d’objets professionnels et du quotidien, des expositions à thèmes, des animations estivales, des sorties sur le terrain (visite d’exploitations agricoles, par exemple). De quoi ravir les amoureux des vieux métiers et étonner les plus jeunes.

Tarifs: Adulte : 3,60 € ; 6 à 12 ans 2 € ; Groupes (+ 10 personnes) : 3 € ; Ouverture: Toute l’année sur rdv ; juillet et août : toute la semaine, sauf dimanche matin .

            

Le château de La Chèze

Bâti à la fin du XIIème siècle par les vicomtes de Porhoët sur un éperon schisteux, le château de La Chèze constitue alors le principal verrou défensif dominant la vallée du Lié. Il passe au milieu du XIIIème siècle aux Rohan qui en font l'une des principales résidences aux XIVème et XVème siècles, il devint même l'un des hauts lieux du pouvoir politique breton.

A partir du XVIème siècle, le site connaît un lent et inexorable déclin. Rendu vulnérable par les progrès de l'artillerie, peu adapté aux goûts et au confort recherchés par une aristocratie qui se tourne davantage vers des logis résidentiels, les Rohan lui préfère Josselin. Son arrêt de mort est rendu au milieu du XVIIIème siècle, lorsque la paroisse de Loudéac achète le château et s'en sert de carrière. Ses pierres servent à construire l'église Saint-Nicolas mais aussi de nombreuses maisons chéziennes.

Au XIXème et XXème siècles, les ruines sont peu à peu envahies par la végétation. Acquis par la commune à la fin des années 1970, il est aujourdh'ui en voie de réhabilitation.Le château de La Chèze constitue aujourd'hui l'un des rares et des plus anciens sites du patrimoine médiéval des Côtes d'Armor.


 


 

 

 
  ImprimerImprimer | Envoyer à un(e) ami(e) |
Partager